Maxy est spécialiste de l’eau ultra-pure à l’international depuis 1966

  • +33 (0)4 94 75 23 82

FAQ

Questions fréquentes sur les produits Maxy

Le système de purification Maxy

Les échangeurs d’ions U2, R2 ôtent par un système de lits de résines mélangés les ions contenus dans l’eau. Les stations de déminéralisation DEM’O permettent une plus grande production et réduisent considérablement le COT (Carbone Organique Total).

La colonne à CHARBON ACTIF absorbe les corps organiques, élimine le chlore, les hydrocarbures, les détergents contenus dans l’eau. En réduisant son opacité, la colonne lui redonne son aspect totalement transparent. L’échangeur d’ions MICRON retient les micro-organismes, colloïdes minéraux dissous et grâce à sa granulométrie retient les particules submicroniques. L’élément terminal FLF, stérilisable, filtre les bactéries contenues dans l’eau jusqu’à 0.2 µm.

Les stations de purification d’eau PUROKIT et OPUR fonctionne aussi par échange d’ions et vous garantissent une eau ultra-pure avec un très faible niveau de COT (Carbone Organique Total).

En savoir plus sur la fiabilité et la simplicité d'utilisation des systèmes Maxy

L’usage de RESINES TOUJOURS NEUVES, qui n’ont eu à subir aucune manipulation autre que celle de leur préparation, et conditionnées dans les plus grandes conditions de propreté vous garantit des performances d’un niveau constant très élevé.

Tous nos produits s’utilisent SANS ALIMENTATION ELECTRIQUE.

Le conditionnement sous tube transparent permet de voir la DECOLORATION PROGRESSIVE des résines (indicateur de saturation des résines U2, R2 avant dernière colonne des stations DEM’O et OPUR) et supprime l’usage d’appareils auxiliaires de contrôle (conductivimètre, débitmètre).

Leur FAIBLE ENCOMBREMENT les rend faciles à installer sur le lieu de l’utilisation.

Bien que très performants, les produits Maxy ont un PRIX DE REVIENT PEU ÉLEVÉ.

* Consultez la réglementation locale applicable, en fonction de votre usage.

Quels sont les polluants de l'eau ?

Les IONS, anions et cations, calcaire, etc…, chargés électriquement, responsables des incrustations et de l’agressivité de l’eau (selon son pH), de l’altération des dosages, de la conductibilité de l’eau, du « dopage » des analyses.

• Les CORPS ORGANIQUES (huiles, algues, détergents), créateurs d’opacité, d’odeurs, de goûts, qui peuvent obstruer des canalisations ou favoriser un développement microbien (nourriture des bactéries), colmater rapidement les microfiltres stérilisants.

• Les BACTERIES et MICRO-ORGANISMES, dont le milieu vivant est perpétuellement développé et renouvelé par contact avec les matières organiques, la chaleur, la lumière, les polluants atmosphériques, les parois ou par simple stagnation.
Ces micro-organismes aux dimensions comprises entre 0,4 et 8 microns, sont particulièrement gênants pour l’élaboration des semi-conducteurs, les micro-analyses, le dégazage de parois sous ultravide…

• Les COLLOIDES moléculaires ou MICELLES, composées d’une molécule ou d’un protide qui, émulsionnés dans l’eau, se repoussent (charge éléctrique de même signe) en créant des équilibres dynamiques dont l’amplitude de mouvement dépend de leur tension superficielle, de la présence d’électrolytes et bien entendu de la température.

Les colloïdes sont des glucides, métaux, oxydes, sels, métalloïdes,… d’une dimension pouvant n’être que de 0,05 microns (ce qui rend leur piégeage impossible par les moyens classiques de filtration à des débits et pressions raisonnables).

Qu'appelle-t-on le degré français ?

La dureté de l’eau se mesure en degré français ( 1°F = 10 milligrammes équivalent CO3Ca).

• En dessous de 10°F, l’eau  » douce  » est responsable de l’agressivité de l’eau qui provoque des corrosions.

• Au dessus de 25°F, l’eau  » dure  » provoque des entartrages qui altèrent les analyses chimiques, obstruent les canalisations, détériorent les nettoyeurs et fers à vapeur, les accumulateurs, les radiateurs, les gicleurs, les humidificateurs, opacifient les optiques, provoquent des dépôts sur les récipients de laboratoire, contaminent les bains de galvanoplastie,…

• Correspondance des divers degrés : 1° français = 0,56 ° allemand = 0,7° anglais = 0,2 milliéquivalent/litre (meq/l)

Quel est le principe de l'échange d'ions ?

Les échangeurs d’ions sont des composés solides insolubles disposant au sein de leur structure chimique d’ions mobiles fixés sur la structure de base par l’intermédiaire de groupements chimiques dits « groupements fonctionnels ».
La nature chimique de la structure de base et celle des groupements fonctionnels confèrent à l’échangeur d’ions des caractéristiques mécaniques et chimiques spécifiques.

Les échangeurs d’ions utilisés pour le traitement des eaux se présentent presque toujours sous forme de billes semi-plastiques, microporeuses ou macroporeuses. Leur diamètre est compris entre 0,2 et 2 mm, et leur masse spécifique (densité réelle) légèrement supérieure à celle de l’eau pour certains (1,03 à 1,1 g.ml-1), plus élevée pour d’autres (jusqu’à 1,25 g.ml-1).
La structure de base de ces billes est obtenue par synthèse organique (par réactions de polymérisation d’un composé ou de copolymérisation de plusieurs composés organiques). Il s’agit donc de résines de synthèse. C’est pourquoi les échangeurs d’ions sont très couramment appelés « résines échangeuses d’ions » ou plus simplement encore « résines ».

Les groupements fonctionnels sont obtenus soit directement lors du processus de polymérisation, soit par post-traitement des billes de polymère. Chaque échangeur d’ions a des affinités différentes pour les divers ions de l’eau avec lesquels il est mis en présence. Chaque fois qu’une résine porteuse d’ions A pour lesquels elle a une affinité faible est mis en présence d’un liquide contenant des ions B pour lesquels la résine a une affinité plus grande, on constate que les ions B sont fixés par la résine qui cède en échange des ions A. Ainsi, le liquide percolant sur l’échangeur d’ions s’appauvrit en ions B et s’enrichit en ions A. Dans le même temps la résine s’appauvrit en ions A et s’enrichit en ions B. Cet échange d’ions s’effectue charge électrique pour charge électrique. Ainsi, si les ions A dont la résine est porteuse à l’origine sont monovalents et les ions du liquide B bivalents, chaque fois qu’un ion B est fixé sur la résine, celle-ci cède en échange deux ions A.

Besoin de conseils ?

logo maxy iso

N’hésitez pas à nous joindre soit par téléphone au +33 (0)4.94.75.23.82 ou encore par mail via notre formulaire de contact. Nous ne manquerons pas de répondre à votre attente.